1-877-ALGAE4U
(905)918-0165

Contactez-nous

CARACTÉRISTIQUES DES OMÉGA 3s: L'ALA, L'EPA et LA DHA


Biochlorella Omega

Les acides gras oméga 3 ne peuvent pas être manufacturés par l'organisme et doivent être apportés par des sources externes. Il existe différentes catégories d'acides gras â longue chaîne des omégas 3.

Les sources végétales tels que les graines de lin ou de citrouille, les noix, les produits de soja, et les légumes verts constituent de bonnes sources, riches en Alpha-Linolénique (ALA), un type d'oméga-3 â longue chaîne.

Théoriquement, le corps convertit d'abord l'ALA en EPA; puis l'EPA en DHA; et la DHA en prostaglandines de type PGE3. Les bienfaits des oméga-3 dépendent de cette conversion car les PGE3 ont tendance â être légérement anti-inflammatoires et immunostimulants. Ils auraient également la fonction de contrecarrer les effets inflammatoires des PGE2. De plus, ils empêchent les plaquettes sanguines de s'agglutiner et aident â prévenir le spasme des vaisseaux sanguins. La formation des PGE3, ainsi que celles de l'EPA et de la DHA, peut aussi réduire l'acide arachidonique des cellules.

Biochlorella Omega

Toutefois, certains facteurs peuvent interférer â la conversion de l'ALA en EPA, puis en DHA. L'interférence la plus importante réside dans un excès d'acides gras oméga-6 de la circulation sanguine. Afin d'accomplir une métabolisation similaire, ceux-ci rivalisent, pour les mêmes enzymes, avec les oméga-3. C'est pourquoi, une alimentation trop riche en acides gras oméga-6, procurés principalement par une consommation excessive d'huiles végétales, entrave la conversion de l'ALA en DHA. D'autres facteurs peuvent aussi contribuer â inhiber le processus de conversion, comme la déficience en certains minéraux et vitamines, le vieillissement ou la maladie.

Il est également possible d'acquérir de l'EPA et de la DHA directement en consommant du poisson, des huiles de poisson, de l'huile de phoque, certains oeufs, et du lait maternel; ou par le biais de suppléments diététiques.

L'EPA et la DHA jouent un rôle vital dans l'optimisation des fonctions cardiovasculaires, neurologiques et immunologiques.
"Les oméga-3, en particulier l'EPA, sont souvent ajoutés â l'alimentation afin d'assainir le systême circulatoire des dépôts de lipides et de cholestérol. Spécifiquement, ceux-ci réduisent la viscosité sanguine, abaissent le niveau des lipides, réduisent la coagulation, la pression sanguine, et aident â prévenir l'ischémie (les dommages aux tissus qui proviennent de l'interruption du flot sanguin; par exemple les attaques du coeur.) Ainsi, les huiles omega-3, non seulement minimisent les désordres circulatoires, mais permettent également le sang d'aller vers les tissus endommagés par le manque de circulation." "Guérir avec les Nourritures Entières" de Paul Pitchford.

En effet, la plupart des maladies modernes dégénératives qui se sont largement multipliées, â cause de la déficience en oméga 3 et d'un abus des oméga 6 dans la chaîne alimentaire, peuvent être positivement corrélées avec plus de 50 maladies et conditions.

Affections Associées â une Déficience en acides gras Oméga-3

Acné
Allergies
Angine
Arrêts cardiaques
Arthrite
Asthme
Athéroscléroses
Autisme
Baisse de l'Immunité
Baisse de la Vue
Blessures des Ligaments
Cancer
Cancer de la Prostate ou Adénome Prostatique
Calculs biliaires
Cheveux secs et cassants
Colite ulcérée
Conditions cardiovasculaires
Déficit de l'attention
Dégénération oculaire
Déficience immunitaire
Difficulté â apprendre
Dépression
Dépression liée la grossesse
Diabète
Dyslexie
Dysménorrhée
Démangeaisons
Eczéma
Fibrose cystique
Fatigue
Guérison lente
Hyperactivité
Hypertension
Infections fréquentes
Infertilité
Irritabilité, Nervosité
Lupus
Maladie du coeur
Maladie de Crohn
Maladie de l'Alzheimer
Maladie mentale
Maladie de Raynaud
Maladie des reins
Ménopause
Miction fréquente
Migraines
Obésité
Ongles cassants
Psoriasis
Problèmes de foie
Peau sèche
Pellicules
Perte de Poids
Rhumatisme
Schizophrénie
Sclérose multiple
Soif excessive
Stress
SIDA
Talon et doigts desséchés
Taux élevé de cholestérol
Tumeurs
Urticaire
Vieillissement
Yeux secs



LA CONNECTION :DHA -CERVEAU, DÉPRESSION, ET STRESS

Biochlorella Omega
SANTÉ DU COEUR ET DU CERVEAU!

Le cerveau humain est composé de plus de 60% de matiéres grasses, dont l'essentielle est la DHA. La DHA est donc un instrument majeur des fonctions du cerveau. Une cervelle normale contient plus de 20 grammes de DHA. Mis â part sa concentration dans le cerveau, la DHA se trouve également dans la rétine de l'oeil et dans le sperme. C'est pourquoi la bonne vision des nouveaux nés et des adultes repose grandement sur une consommation adéquate des oméga-3 et, particulièrement, de la DHA qui constitue les cellules de la rétine. Des études auraient indiquées que le risque de la dégénération maculaire peut-être réduit grâce â une consommation suffisante en acides gras des oméga 3.

Un apport en EPA et en DHA modifie la structure du cerveau, et renforce la théorie que les oméga 3 affectent la fonction du cerveau, en fluidisant les membranes des cellules neuronales. Lorsque les membranes du cerveau sont flexibles et fluides, la conduite des échanges entre les neurones est alors optimale.

â chaque étape de la vie, du fétus jusqu'â la vieillesse, la DHA joue un rôle essentiel dans le développement du cerveau et des fonctions mentales.

Les scientifiques ont également établi une corrélation générale entre de bas niveaux de DHA et une baisse de la vue, les fonctions du comportement et des facultés â apprendre. La dopamine et la sératonine, servant de récepteurs et de neurotransmetteurs dans le cerveau, sont composées â partir de DHA.
Celles-ci contrôlent notre énergie positive et notre équilibre émotionnel. Lorsqu'une déficience en oméga 3 et en DHA existe, le corps peut substituer â la place les molécules d'acides gras dénaturés, qui possèdent une structure droite, tandis que celle de la DHA est courbée. C'est ainsi que les neurotransmetteurs peuvent devenir déformés et que leurs fonctions se détériorent.

Une accumulation quotidienne d'une telle substitution peut amener â la dépression, la difficulté â se concentrer, ou â d'autres problèmes appartenant au domaine mental.

Il existe d'amples évidences qu'une carence en DHA soit associé aux symptômes de la migraine, de la dépression, de la difficulté â se concentrer, de l'hyperactivité, et de la démence. Des études cliniques ont montré qu'un accroissement en DHA peut être bénéfique aux sujets souffrants de dyslexie ou de la maladie d'Alzheimer.

Des enfants atteints de difficulté â se concentrer ne peuvent pas convertir le précurseur des acides gras oméga 3 â la longue chaîne de la DHA. Le Dr. Andrew Stoll, travaillant â l'hôpital McLean's, faisant parti de l'école Médicale de l'Université de Harvard, a accompli un grand nombre d'études utilisant les acides gras des oméga 3 dans le cadre de la dépression et de la maladie maniaco-dépressive. Il découvrit que "les acides gras des oméga-3 peuvent inhiber le sentier de la transmission du signal neuronal, d'une façon similaire â celle du lithium"

Dans le cas des enfants, ce scénario est amplifié, car leur cerveau, en voie de développement, demande un montant optimum de DHA, leur permettant d'apprendre et de se concentrer.

La faculté d'apprendre exige au cerveau de former de nouveaux sentiers neuraux; si une déficience en DHA existe, le cerveau aura de la difficulté â trouver ce dont il a besoin, et compromettra en utilisant un autre type d'acides gras, possèdant une forme structurelle inadéquate, participant ainsi â la formation de sentiers neuraux plus lents et défectifs.

En l'occurrence, ceci peut possiblement conduire â des difficultés â apprendre et â mémoriser, ou encore â des problèmes du comportement. Des études semblent confirmer que les enfants handicapés par la maladie du déficit de l'attention ou par des difficultés â assimiler les informations, telle que la dyslexie, révèlent des taux d'oméga 3 qui sont inférieurs aux autres acides gras.

La recherche clinique sur les effets qu'ont les acides gras oméga 3 â longue chaîne sur un éventail de conditions de la santé -allant du diabète de type 2, des désordres psychiatriques et du comportement, des conditions inflammatoires et immunitaires, â certains cancers- souligne l'importance, durant le cycle de la vie, des acides gras poly insaturés. Les effets compétitifs et contrebalançant des différents types d'acides gras poly insaturés ont révolutionné l'opinion générale sur les acides gras et leurs composés. Les conseils donnés au public sur la consommation des acides gras ont évolué et améliorent la compréhension que nous avons des acides gras â intégrer dans un style de vie sain.

Une étude publiée dans les Archives de la Psychiatrie Générale a indiqué que l'EPA et la DHA peuvent agir comme stabilisateurs de l'humeur et assistent â régulariser les variations d'humeur chez les personnes atteintes de la maladie maniaco-dépressive.

Des études conduites en Finlande et aux Pays-Bas auraient aussi indiqué que plus l'alimentation est riche en oméga 3, moins les personnes sont sujettes â la dépression. Par conséquent, des évidences de dépression accompagnée de bas niveaux de DHA suggèrent que plus les personnes sont déprimées, le moins de DHA elles ont. Un ancien remède contre la dépression consistait â nourrir le patient de cervelle animale, â présent connue pour être extrêmement riche en DHA et en acides gras oméga 3.

Incidemment, les femmes enceintes expérimentent une perte majeure de DHA, au fur et â mesure que le fétus absorbe leur réserve de DHA. C'est pourquoi, la dépression post-partum est un phénomène commun après l'accouchement.

De même, la dépression qui survient après une forte consommation d'alcool peut être liée au fait que l'alcool accroît temporairement le niveau de PGE1, tout en épuisant les réserves de DHA très rapidement. Les chercheurs de l'Institut National de l'Abus d'Alcool et de l'Alcoolisme pensent que la croissance de la dépression des dernières 100 années reflète le décalage significatif, dans l'alimentation moderne, du ratio des omégas 6 par rapport aux omégas 3. Les chercheurs spéculent que la dépression qui accompagne souvent l'alcoolisme, la sclérose multiple, et l'accouchement est due â une déficience en DHA et qu'elle peut être corrigée en accroissant la consommation de DHA.

En plus de la dépression, le stress a démontré être lié â une déficience en oméga 3. Les recherches ont confirmé que les facteurs liés au stress peuvent consommer un montant substantiel de DHA. Le déficit en DHA, qui en résulte, renforcerait le stress et causerait davantage de problèmes mentaux.


DHA : PRIMORDIAL AU COURS DE LA GROSSESSE ET DU BAS AGE

L'intérêt, porté au contenu des acides gras oméga 3 â longue chaîne des tissus neuraux, a conduit â la reconnaissance de leur majeure importance dans le neuro-développement du bébé, durant la grossesse.
Les études ont indiqué que les bébés qui sont allaités, ou nourris avec une formule enrichie en oméga 3, ont une vue et des facultés intellectuelles meilleures. C'est l'une des raisons confirmant qu'une consommation de DHA est particulièrement bénéficiaire aux femmes enceintes, â celles qui allaitent, aux bébés et aux enfants.

Le développement, pré- et post natal, normal du cerveau réclame un montant adéquate d'EPA et de DHA. Le contenu en oméga 3 du cerveau du nouveau-né est de 3 â 5 fois plus élevé durant les derniers trois mois de la gestation, et augmente de nouveau du même montant durant les premiers trois mois de sa vie.

Biochlorella Omega OMÉGA3: GROSSESSE ET ENFANT PLUS HEUREUX
Étant donné que les fétus et les bébés sont incapables de métaboliser assez d'oméga 3, il est impératif que les femmes enceintes et les mères qui allaitent maintiennent un montant journalier approprié d'acides gras oméga 3.
Un panneau d'experts recommandent un apport minimum de 300 mg d'oméga 3 (EPA ou DHA) durant les trois derniers mois de la grossesse et durant l'allaitement. Une étude danoise suggère que les femmes consommant plus de DHA durant leur grossesse donnent naissance â des bébés de poids sain, et qu'elles sont moins sujettes â donner naissance prématurément.

Les nourrissons qui sont allaités reçoivent du lait maternel riche en DHA & DPA, tandis que ceux nourris avec des formules pour bébés standards ne bénéficient de presque aucun apport en oméga 3. Les compagnies de nourriture pour bébé, telle que Gerber, considèrent d'ajouter de la DHA â leurs formules (-entre temps, ces aliments contiennent toujours des acides gras dénaturés!). Au Japon, depuis des années, les parents donnent â leurs enfants un apport diététique en DHA pour les aider â améliorer leurs notes â l'école.

Une des explications regardant la déficience en oméga 3 et en DHA des mères de notre époque, et la raison pour laquelle elles encourent de plus grands risques de dépression après l'accouchement, réside dans la consommation communément excessive d'huiles végétales raffinées et poly insaturées.


LA RELATION ENTRE LA DHA ET LE CHOLESTÉROL

De récentes statistiques (d'un groupe d'études parallèles) montrent qu'une prise quotidienne de 3 g de pur DHA produit une réduction, du niveau des triglycérides dans le plasma, qui serait de 30 â 40% supérieure que le montant correspondant d'EPA. La DHA semble également avoir un effet plus prononcé sur l'accroîssement du cholestérol HDL, alors que l'EPA semble légérement décroître les deux types de cholestérol et l'APO-1, parmi les sujets normaux (Grimsgaard et al, 1995). Cette étude suggère que la DHA peut être plus bénéfique que l'EPA, en terme de ses effets sur les lipides dans le sang.

Une corrélation positive a été observée entre une allocation en EPA et DHA, et l'amélioration de la pression sanguine et des battements du coeur, chez les sujets souffrants d'hypertension légère. Des études publiées récemment montrent que ce serait la DHA et non pas l'EPA qui ralentit le rythme du coeur des personnes en bonne santé.

De récentes données montrent également que la DHA aurait un effet inhibitoire plus marqué sur l'expression des cytokines sur les cellules endothéliales; celles-ci suppriment indéniablement le processus de l'inflammation et pourraient inhiber la progression de l'athéroscléroses.


LES OMÉGAS 3 & LE SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE

Une déficience en oméga 3 est indéniablement associée â plus de 50 conditions et maladies!
Le fléau des maladies dégénératives modernes a augmenté de façon parfaitement linéaire, grâce â la carence en oméga 3 dans l'alimentation, accompagnée d'une sur profusion des oméga 6 dans la chaîne alimentaire; créant ainsi une situation qui promeut l'inflammation chronique, et la propagation du cancer, des maladies cardiaques, des conditions cardiovasculaires, du diabète, des conditions auto-immunitaires, et de l'arthrite.

Les réponses inflammatoires du corps sont intimement régularisées par les omégas 3. Celles-ci sont crées par l'organisme pour signaler une blessure grave ou une attaque microbienne. Cependant, si la réponse inflammatoire est provoquée inutilement, des dommages aux tissus et aux organes se produisent.

La réduction des oméga 3 dans l'alimentation des pays industrialisés a crée une situation d'inflammation chronique chez de nombreuses personnes. Dans ce cas, le symptôme de l'inflammation précède la maladie. Mais comme l'inflammation mêne â la maladie, un cercle vicieux 'inflammation-maladie' peut prendre place.

C'est pourquoi, il n'est pas surprenant d'apprendre qu'une ingestion supplémentaire d'oméga 3 puisse grandement contribuer â améliorer toutes les 50 conditions associées â une déficience en oméga 3.

Lors d'une étude connue, des chercheurs Japonais ont découvert qu'un accroissement diététique de l'acide linoléique (oméga 6), avec une déficience relative des oméga 3, constituent des facteurs de risques majeures en ce qui concerne tous les types de cancer occidentaux, les maladies cardiovasculaires et cérébrovasculaires, et également les allergies d'hyper réaction. Ils ont aussi souligné la possibilité qu'une relative insuffisance en oméga 3 puisse affecter le type du comportement de la jeune génération des pays industrialisés.

Les études indiquent que les omégas 3 peuvent éventuellement réduire le risque d'un premier arrêt cardiaque par 70%, et du second par 30%. Ceci résulterait principalement du fait que les omégas 3 facilitent l'entretien de la paroi des vaisseaux sanguins, les rendant plus souples et élastiques, réduisant ainsi les blocages des vaisseaux qui sont souvent â la source des problèmes cardiaques.

Les oméga 3 tendent également â retarder le taux de coagulation du sang en réduisant 'la viscosité' des plaquettes sanguines. Des dégâts aux muscles du coeur peuvent toujours se produire après l'arrêt temporaire d'une artère, et les acides gras des omega-3 â longue chaîne peuvent interférer et prévenir ces dégâts, en aidant â produire des battements de coeur,.

Des études indiqueraient que les omégas 3 aident â réduire la pression sanguine, problème chronique d'une population vieillissante; améliorent la résistance de l'insuline; prévient la déformabilité des globules rouges.

Biochlorella Omega

Baisse du Niveau du Sérum des Triglycérides

Des milliers d'études cliniques publiées indiquent que la consommation d'acides gras oméga 3 peut réduire le risque de la maladie coronaire du coeur en diminuant les niveaux des triglycérides. Les évidences sont convaincantes, cependant des recherches plus poussées semblent nécessaires.
D'après ces études, il est cependant sage d'assumer qu'une carence quotidienne en oméga 3 puisse accroître le risque cardiovasculaire, et qu'elle puisse également être la cause d'une large variété d'autres effets adverses, tels que :

  • croissance retardée des nourrissons et des enfants
  • fertilité réduite
  • changements épidermiques pathologiques

    Baisse de la Pression Sanguine

    Des études parmi les patients souffrants d'hypertension rapportent qu'une augmentation des omégas 3 aurait réduit la pression sanguine de 5 â 10%.
    De même, un groupe de chercheurs médicaux â l'école Médicale Johns Hopkins a évalué les résultats de 17 essais cliniques, sur une complémentarité d'huiles de poisson pendant une période de trois mois ou moins. Ils ont trouvés qu'une consommation de 3 grammes d'huile de poisson par jour (de 6 â 10 capsules) ou plus, peut résulter â une réduction impressionnante de la pression sanguine chez les individus hypertendus.

    Minimise le Durcissement des Artères

    L'effet bénéficiaire, largement documenté, des oméga 3 sur l'élasticité de la paroi artérielle, est probablement une des raisons qui explique la réduction de la pression sanguine chez les patients hypertendus.
    Dans le plus large essai, mené jusqu'â aujourd'hui, sur la prévention contre la maladie de coeur, plus de 11,000 personnes en Italie, ayant survécues â un infarctus myocardique, ont réduit leur risque de mort soudaine de presque la moitié (45%) grâce â une consommation d'environ un gramme par jour d'acides gras purifiés des oméga 3 â longue chaîne!

    Des décennies d'études dans de nombreux pays ont prouvé que les personnes consommant régulièrement des poissons gras sont moins susceptibles vis-â-vis de nombreuses maladies chroniques.

    Selon des observations faites sur des adultes souffrants de pathologies cardiovasculaires, tels que infarctus myocardique et désordres rythmiques du coeur, les acides gras oméga 3 auraient réduit la mortalité de 20 â 56%.

    "Les oméga 3 sont si efficaces dans ce domaine, qu'il n'existe pour l'instant, aucun médicament, pour la prévention des conditions cardiovasculaires, produisant de meilleurs résultats." (GISSI-Prevenzione investigators, 1999; Singh et al. 2002; de Lorgeril et al., 2002)

    Stabilisation du Rythme Cardiaque

    De récentes recherches ont démontré que les acides gras oméga 3 ont amélioré la stabilité du rythme cardiaque des volontaires en bonne santé et des patients qui ont soufferts d'un infarctus myocardique. Les acides gras oméga 3 pourraient également protéger contre l'arrythmie myocardique et contre un arrêt cardiaque soudain.

    Protégez vos neurones et votre Coeur, commandez Bio+Mega3, complet avec EPA-DHA & DPA, maintenant!

    Biochlorella Order

  • Plan du site | Conditions Générales De Ventes | Sécurité | Contactez Nous

    Copyright© 2002-2015 BioChlorella.com. Tous droits réservés.